Gouvernance

Notre différence, votre force

Notre gouvernance

L’INÉÉI–PSH prône l’égalité et la parité, cela devra se refléter dans la composition de son CA. Celui-ci représente la diversité, l’atteinte de la parité en terme de représentation tout en respectant la représentativité du handicap. Le conseil d’administration se compose de trois (3) à treize (13) membres. Actuellement, celui-ci compte 5 membres, soit: les officiers (une présidente, un vice-président, une secrétaire); 2 administratrices.

Le conseil d’administration de l’INÉÉI-PSH veille à la bonne gestion de l’organisme en surveillant et administrant ses activités. Il autorise les dépenses visant à promouvoir les objectifs de l’INÉÉI-PSH, peut également par résolution, embaucher des employé.es et leur verser une rémunération et a le pouvoir de solliciter, accepter ou recevoir des dons ou des legs de toutes sortes.

Le conseil d’administration peut exercer tous les pouvoirs de l’organisation sauf ceux qui sont réservés expressément par la loi aux membres. Actuellement, l’INÉÉI-PSH est géré par une équipe de collaborateurs-trices multidisciplinaires, membres et bénévoles soutenue par un conseil d’administration paritaire, égalitaire et intersectoriel. C’est avec beaucoup de  fierté et de reconnaissance que nous vous présentons nos membres du CA qui ne ménagent aucun effort pour nous soutenir à réaliser notre mission.

Notre équipe de Conseil d'Administration

année 2020

Notre équipe de CA pour l’année 2020 INÉÉIPSH est géré par une équipe de collaborateurs multidisciplinaires, membres et bénévoles soutenue par un conseil d’administration paritaire, égalitaire et intersectoriel, issu de différents milieux dont celui de la recherche universitaire, du communautaire, du privé, juridique, etc. Nos membres du CA contribuent activement au changement des réalités.

Hélène Lépine
Présidente

Madame Lépine est actuellement heureuse retraitée d’une première carrière qui s’est déroulée jusqu’en 2006 dans le secteur de l’éducation à titre d’enseignante, de conseillère pédagogique et enfin de directrice d’école secondaire et de centre de formation professionnelle. Elle est aussi heureuse retraitée d’une deuxième carrière qui elle, s’est déroulée jusqu’en 2018 à titre de Présidente et directrice générale du Y des femmes de Montréal (YWCA de Montréal.)

Madame Lépine a aussi siégé sur divers Conseil d’administration dont celui de l’Association montréalaise des établissements scolaires.

Ses expériences professionnelles et ses connaissances en administration d’organismes publics et d’organisme sans but lucratif associées à son expérience personnelle de mère d’une fille (décédée en 2011) présentant divers problèmes de santé mentale et de déficience intellectuelle l’ont préparée à mieux comprendre les enjeux et les défis vécus par les personnes en situation de handicap.

Patrick Fougeyrollas Ph.D
Vice-président

 

Né à Paris en 1951. Anthropologue spécialisé dans le champ des études sociales sur le handicap. Chercheur au Centre de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) du CIUSSS de la Capitale nationale. Professeur associé au département d’anthropologie de l’Université Laval. Vice-Président Québec du Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH). Engagé depuis 40 ans dans le mouvement international de promotion des droits des personnes vivant des situations de handicap, du développement conceptuel et des politiques, de la gestion scientifique et de l’évaluation dans les champs du handicap et de la réadaptation

Farida Osmani, sociologue Ph.D
Secrétaire

Enseignante en insertion socioprofessionnelle à la CSDM et consultante en développement stratégique. Son intérêt et son engagement pour la défense des droits humains se reflètent tant dans sa vie professionnelle que dans son implication sociale. A développé, depuis plus d’une trentaine d’années, une solide expérience en formation, en gestion de projets et en analyse des programmes et politiques publiques visant à prévenir les discriminations et les inégalités en particulier ceux qui concernent les femmes et les groupes vulnérables, sous représentés ou pouvant faire l’objet d’exclusion.

Muriel Mac-Seing
Administratrice

Au cours des 15 dernières années, Muriel a travaillé dans des divers projets en lien avec la santé communautaire, la santé sexuelle et reproductive, y compris le VIH-SIDA, la protection contre la violence sexiste et le handicap, et ce, en Asie et en Afrique subsaharienne.

Avant de poursuivre un doctorat en santé publique (Option Santé Mondiale) à l’Université de Montréal, elle a agi à titre de chef de l’unité de prévention et de santé au sein de l’ONG Humanité et inclusion.

Muriel est une ardente défendresse de la justice sociale pour les populations marginalisées, notamment les personnes handicapées, afin qu’elles puissent exercer leurs droits humains et avoir un accès équitable aux services de santé.

Catherine Lachaine
Administratrice

D’abord à titre d’enseignante en mathématiques au secondaire, Catherine travaille dans le milieu scolaire depuis maintenant plus de 20 ans.  Cumulant les postes de direction adjointe, au secondaire puis en formation professionnelles, elle a par la suite occupé les fonctions de direction d’école au primaire puis au secondaire, en milieu spécialisé.  Forte d’une expérience en adaptation scolaire, elle occupe maintenant les fonctions de direction adjointe au collégial où elle porte notamment la responsabilité de l’organisation des services adaptés et des services en soutien.  

Son cheminement professionnel l’a menée à être aujourd’hui en mesure de bien comprendre les enjeux de l’inclusion, autant sur le plan scolaire que plus globalement au moment d’intégrer le marché du travail.  Le développement des compétences de chaque personne, les différentes initiatives à mettre en place pour viser le développement de l’autonomie de chacun, le soutien aux personnes afin de leur permettre le plein exercice de leur rôle de citoyen actif et le développement de collaborations efficaces avec différents partenaires pour viser également ces objectifs sont les différents jalons que Catherine aura pu mettre en place au quotidien dans sa pratique professionnelle.